Biographie

Rik Coolsaet est professeur ordinaire honoraire de relations internationales à l’Université de Gand (Belgique). Il y a dirigé, de 2006 à 2014, le Département de Sciences politiques de la Faculté des Sciences politiques et sociales. Il est Senior Associate Fellow à l’Institut Egmont-Institut Royal des Relations internationales (IRRI) à  Bruxelles.

De 1988 et 1995, il a été successivement Chef de Cabinet adjoint des Ministres belges de la Défense Nationale et des Affaires étrangères. De 2002 à  2009, il a dirigé le Programme “Sécurité & Gouvernance mondiale” à l’Institut Egmont (Institut Royal des Relations Internationales) à Bruxelles.

Terrorisme et radicalisation constituent un de ses domaines de recherches. Son livre en langue française Le mythe Al-Qaida. Le terrorisme symptôme d’une société malade a été publié par les éditions Mols en 2004 (disponible également en anglais et en néerlandais). Il a été nommé membre de la Commission d’Experts sur la radicalisation violente de la Commission européenne (commission établie en 2006) et ensuite du European Network of Experts on Radicalisation (ENER). En octobre 2011 il a présenté Jihadi Terrorism and the Radicalisation Challenge. European and American Experiences (Ashgate) lors d’une conférence internationale à  Bruxelles. Fin mai 2012, ce livre a été nominé sur la liste des “Top 150 Books on Terrorism and Counterterrorism”, établie par la revue académique Perspectives on Terrorism.

Dans la revue La Pensée et les Hommes il publia ‘La chasse aux anarchistes aux alentours de 1900’ (2010:94). En septembre 2013, son analyse de l’impact des attentats du onze septembre sur l’Europe, dix ans après les évènements, a été publiée dans un ouvrage collectif dirigé par Mohammed Ayoob de la Michigan State University. A partir de 2016, l’Institut Egmont a publié quatre études successives sur la radicalisation et la ‘génération Daesh’: Returnees – Who are they, why are they (not) coming back and how should we deal with them ? Assessing policies on returning Foreign terrorist Fighters in Belgium, Germany and the Netherlands (with Thomas Renard, février 2018); Anticipating the post-Daesh landscape (octobre 2017); ‘All radicalisation is local’. The genesis and drawbacks of an elusive concept (juin 2016); Facing the fourth foreign fighters wave. What drives Europeans to Syria, and to Islamic State ? Insights from the Belgian case (mars 2016).

En 1998, il a publié België en zijn buitenlandse politiek, 1830-1990, l’histoire de la politique étrangère de la Belgique (traduit partiellement en français sous le titre: La politique extérieure de la Belgique. Au coeur de l’Europe, le poids d’une petite puissance. Bruxelles, De Boeck Université (Pol-His), 2002). Un nouvelle édition revue et actualisée a été publiée en novembre 2014 (en néerlandais) aux editions Van Halewyck. Ce même mois, les éditions Mardaga (Bruxelles) publièrent l’histoire du ministère belge des Affairés étrangères, écrit conjointement avec les professeurs Vincent Dujardin et feu Claude Roosens (UCL).